L’ânnuaire culturel


Print Friendly, PDF & Email

La bibliothèque de Paradigme & Prospective ouvre grand ses portes en proposant de partager ses lectures. Ce ne sont pas forcément des nouveautés ou de grands classiques de la littérature française. Mais chacun de ces livres, à sa manière, apporte un éclairage sur le monde et sur une thématique qui nous tient à cœur, pour préparer aujourd’hui « le meilleur des mondes » de demain.

 

Le mag du bimestre

L’Humanité Dimanche – HD

Crédit : L'Humanité

Après avoir fait peau neuve en 2015, le magazine L’Humanité dimanche sort des couloirs de la rédaction, sous la houlette de son directeur Patrick Le Hyaric. Des rencontres, en dehors du traditionnel chapiteau de la fête de l’Humanité, sont ainsi programmées pour penser ensemble la République, ébranlée depuis les attaques survenues le 13 novembre dernier. Le 8 janvier, une première rencontre des amis de l’Humanité se tiendra à la maison des Métallos, à Paris. Le 9 janvier 2016 seront lancées les premières rencontres des Agoras de l’Humanité. Comme dans l’Antiquité, le musée de l’Histoire de l’immigration se transformera en place publique permettant de débattre sur le thème de la République et de son adage « Liberté, égalité, fraternité » en compagnie notamment des historiens Paul Rosanvallon et Michèle Riot-Sarcey. Un lien sur le site du journal permet de s’inscrire :

http://www.humanite.fr/je-minscris-pour-participer-aux-agoras-de-lhumanite-592761. Prix : 2,90 €.


Le livre du bimestre

Le nouveau manifeste des économistes atterrés : 15 chantiers
pour une nouvelle économie 
par les Économistes atterrés

Parce que l’économie de marché a des conséquences nuisibles multisectorielles, les Économistes atterrés axent leur réflexion dans ce nouveau manifeste autour de 15 chantiers, sur des thèmes tels que l’écologie, la finance, les banques, la protection sociale et démontrent que d’autres voies sont possibles. Ce travail de réflexion collective est la preuve que même au sein des économistes on ne se résigne pas. Devant l’inertie de l’ensemble des pouvoirs publics depuis la crise engendrée par les subprimes, certaines alternatives commencent à se mettre en place et sont l’initiative de personnes porteuses d’un véritable projet structurant pouvant à terme malmener le système en place. Mais l’impulsion doit également émaner des états asservis à l’économie de marché par la mise en place de véritables réformes structurelles. 

Le nouveau Manifeste des Économistes atterrés, collectif d’économistes et de citoyens, Éditions Les liens qui libèrent, ISBN 979-10-20901-39-2, janvier 2015, 160 p., 10 €.

A lire

La face cachée des banques
par Éric Laurent

Le journaliste grand reporter, Éric Laurent, retrace depuis le chaos économique du fameux « jeudi noir » de 1929, les petits et grands secrets qui se cachent derrière les comptes de Wall Street et des banques européennes. Manipulations, falsifications, contournements des lois : le spécialiste des questions géopolitiques et financières dévoile ses dossiers.
La Face cachée des banques. Scandales et révélations sur les milieux financiers par Éric Laurent, Éditions Pocket, ISBN 978-22-66204-29-3, 2011, 320 p., 7,30 €.
Disponible également chez Plon et en version numérique.

Les nouveaux maîtres du monde – et ceux qui leur résistent (réédition)
par Jean Ziegler

Après Retournez les fusils !, c’est au tour des Nouveaux maîtres du monde – et ceux qui leur résistent de recevoir sa cure de jouvence. Jean Ziegler reprend son propos tenu en 2002 sur les banquiers. L’ex-rapporteur spécial de l’ONU, aujourd’hui vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, tire à boulets rouges sur les oligarchies financières dévastant les États, ruinant les peuples et déshumanisant les êtres. L’espoir reste toutefois permis, selon lui, si une nouvelle société civile planétaire se met en marche pour jeter à bas les mercenaires de la finance mondiale.
Les nouveaux maîtres du monde – et ceux qui leur résistent (réédition) par Jean Ziegler, Éditions du Seuil, collection Points Essais, ISBN 978-27-57854-14-3, août 2015, 384 p., 9,80 €. http://www.seuil.com/livre-9782757854143.htm

 

Le livre noir des banques
dirigé par Attac & Basta !

En 2008, les banques françaises ont bénéficié d’un plan de sauvetage ayant coûté plusieurs milliards d’euros. Sept ans après, les banques ont-elles appris de leurs erreurs ? Pas vraiment, selon l’agence d’informations sur les mouvements sociaux Basta ! et l’association altermondialiste Attac qui dressent un véritable réquisitoire contre les méthodes actuelles et un bilan inquiétant sur le devenir de l’économie mondiale.
Le livre noir des banques, dirigé par Attac & Basta !, Éditions Les liens qui libèrent, ISBN 979-10-20901-79-8, février 2015, 320 p., 21,50 €.

 

 

 

Dette, 5 000 ans d’Histoire
par David Graeber

Le livre de David Graeber, ancien leader du mouvement Occupy Wall Street, est déjà un petit succès avec 100 000 exemplaires vendus à travers le monde. Si la dette était déjà source de culpabilité dans l’Antiquité, l’auteur, aujourd’hui professeur à la London School of Economics, montre l’évolution des mentalités et des pratiques jusqu’à l’ère moderne et comment la notion de crédit a structuré nos sociétés.
Dette, 5 000 ans d’Histoire par David Graeber, Éditions Les liens qui libèrent, ISBN 979-10-20900-59-3, 621 p., 29,90 €.

 

 

 

 

Le Grand marché transatlantique : Dracula contre les peuples
par Patrick Le Hyaric

La Chute du Mur de Berlin a entraîné une ère de marchandisation et l’installation d’un grand marché transatlantique aux conséquences inattendues. Dans cette course aux profits, le directeur du quotidien national l’Humanité, Patrick Le Hyaric, décrypte les fondements du traité transatlantique et démontre que ce grand marché transatlantique ne signe pas forcément une victoire sans concession des élites et puissances capitalistes. Des chemins de traverse peuvent être dessinés pour pouvoir penser et rêver une émancipation humaine du monde de la finance et d’un TransAtlantic Free Trade Area (Tafta) de plus en plus menaçant.
Le Grand marché transatlantique : Dracula contre les peuples par Patrick Le Hyaric, Éditions de l’Humanité, ISBN 978-29-02174-14-0, septembre 2013, 207 p., 6 €.

 

Le salaire de la vie : votre travail coûte trop cher
par Ghislaine Tormos

Erreurs de stratégies, coups de poignards dans le dos, licenciements à tire-larigot : la vie de Ghislaine Tormos dite Gigi a été profondément perturbée par la fermeture du site PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay. Ce petit bout de femme d’une cinquantaine d’années figurait par les rares femmes de l’atelier et raconte avec conviction et émotion son métier de monitrice sur la chaîne, sa vie dans un milieu d’hommes et ces 3 000 emplois balayés du jour au lendemain.
Le salaire de la vie : votre travail coûte trop cher par Ghislaine Tormos et Francine Raymond, Éditions Don Quichotte, ISBN 978-23-59491-90-6, janvier 2014, 208 p., 15 €.

 

Les films du bimestre

L’Oracle

Film de Marcus Vetter et de Karin Steinberger. Avec Martin Armstrong, Mike Campbell, Larry Edelson. Documentaire. Durée : 1h33.

Le documentaire se concentre sur la trouvaille d’un ancien conseiller financier dont la fortune est aujourd’hui évaluée à un trillion de dollars. Martin Armstrong, fondateur d’une société de prospective et de conseils financiers baptisée Princeton Economics, a découvert un modèle informatique basé sur le nombre Pi permettant de prédire les tournants décisifs de la finance… Convoité par les plus grandes banques mondiales pour ses analyses, constamment surveillé par le Federal Bureau of Investigation (FBI) qui l’accuse d’arnaques, Armstrong a déjà prédit une crise des dettes souveraines… le 1er octobre 2015.

 

Life

Film d’Anton Corbijn. Avec Dane DeeHaan, Robert Pattinson Biopic. Durée : 1h51.

Ce drame retrace un court instant de la vie du photographe Dennis Stock (Robert Pattinson), amené à suivre une jeune star montante d’Hollywood – le charismatique James Dean (Dane DeeHaan) – et à prendre les clichés les plus célèbres de l’acteur, publiés dans le journal en vogue d’après-guerre Life. Dans l’intimité, la caméra du photographe et réalisateur Anton Corbjin capture la vie d’un Dean humain, orgueilleux mais paumé, qui mourra quelques mois plus tard dans un accident de voiture. Il n’avait alors que 24 ans.

 

 

Le DVD du bimestre

La Loi du Marché

Film de Stéphane Brizé. Avec Vincent Lindon, Yves Ory, Karine de Mirbeck. Drame. Durée : 1h33.

A 51 ans, Thierry a connu 20 mois éprouvants de chômage. Quand il retrouve enfin du travail comme agent de sécurité, il croit que sa vie prend un nouveau tournant. Mais l’ancien chômeur se retrouve vite face à un dilemme moral, entre la nécessité de conserver son emploi et son statut corvéable à merci. Dans son rôle à fleur de peau, Vincent Lindon a reçu le César du meilleur acteur en 2015.
DVD : 19 € 99 / Blu-Ray : 24 € 99.

Dans les coulisses de… La loi du marché

Anecdote 1 : Le film a fait appel à de vrais employés de supérettes et à un leader Confédération générale du travail (CGT) croisé lors des grèves de l’usine Continental de Clairoix, Xavier Mathieu, pour décrire de manière réaliste le milieu ouvrier et le quotidien des agents de grandes surfaces.

Anecdote 2 : Le monde ouvrier semble sourire à Vincent Lindon. L’acteur a déjà été nominé dans la catégorie « meilleur acteur » lors des Césars 1992 pour un film social. Il défendait alors le long-métrage de Coline Serreau, La Crise, où il jouait un juriste devenu chômeur et quitté par sa femme.

Anecdote 3 : Film à petit budget pour gagner en rapidité, La loi du marché a exigé des sacrifices financiers pour réunir les 1,4 million d’euros nécessaires à la réalisation du projet. Si les membres de l’équipe ont été payés au tarif syndical, Vincent Lindon, le réalisateur Stéphane Brizé et le producteur ont accepté d’être payé « en participation », c’est-à-dire de recevoir comme salaire un pourcentage des recettes réalisées par le film en salles. Un pari sur l’avenir qui semble avoir payé pour Vincent Lindon. La loi du marché a enregistré 835 979 entrées en France.

Print Friendly, PDF & Email