Author: porbelliparadigme-prospective-fr

Phoebe fait son théâtre
Festival d’Avignon 2016 : le cinéma fait son théâtre avec « Les Damnés » de Visconti par la Comédie-Française à la Cour d’honneur du Palais des Papes

Le « In » du Festival d’Avignon se poursuit jusqu’au 24 juillet avec, notamment, ce 14 juillet à 23h, dans la Cour d’honneur du Palais des Papes, « Les Damnés » d’après Luchino Visconti, mis en scène par Ivo van Hove, avec la troupe de la Comédie-Française. Plateau nu, artificielles coulisses à vue où se préparent à jardin les […]

Phoebe fait son théâtre
Festival d’Avignon 2016 : Avec « Lenz », Cornelia Rainer n’attrape que l’ombre de l’œuvre révoltée de Büchner

Alors que la « cité des papes » accueille la 70e édition du Festival d’Avignon du 6 au 24 juillet 2016, c’est dans la cour du lycée Saint-Joseph que s’est tenue la représentation de Lenz de Büchner mise en scène par l’autrichienne Cornelia Rainer. Une première en France. Cornelia Rainer s’empare de Lenz, témoin de l’œuvre incandescente et révoltée […]

Les illettrés | Culture
Manuel Pratt : « Le langage de l’artiste est devenu un langage de commerçant »
Acteur régulier du Festival Off d’Avignon1, auteur et metteur en scène, Manuel Pratt , jadis chroniqueur de France Inter, compte actuellement 20 années de scènes et de sketches jouant avec les sujets tabous de notre société. Interdit de télé et de radio en raison de son humour politiquement incorrect, l’auteur prolixe n’hésite pas à prendre parti […]
Phoebe fait son théâtre
Femme : le mauvais genre en héritage

L’inégalité des sexes est aujourd’hui en France, un sujet aisément relégué au rang de sujet éculé ou de second ordre malgré la médiatisation récente de cet état de fait et la volonté politique affichée d’y porter remède. Pourtant bien que minimisée, niée, cette inégalité patente constitue la scène d’une violence sociétale aiguë et traditionnelle dans le rapport à l’altérité.

Le divan de Phoebe
Trans-actions sur l’identité : une nouvelle économie des représentations
Suivant le cours des associations libres, avec la liberté d'un jeu de rêve, laissons couler l'encre dans cet entre-deux où se répondent, sans les borner, les notions d'identité et de patrimoine culturel dont les liens, comme autant de rhizomes, s'enracinent au plus intime de la condition humaine et forgent "l'expérience intérieure" de l'humanité.[...]