Jacques Attali : « Le dévoiement de la titrisation n’est pas un crime contre l’humanité mais un crime financier »

rapporteur sous la présidence de François Hollande : « Le dévoiement de la titrisation n’est pas un crime contre l’humanité mais un crime financier »
Jacques Attali, rapporteur sous la présidence de François Hollande : "L'économie de marché crée le désir et l'envie de surveiller et d'être surveillé. C'est, selon moi, le plus grand risque lié au système actuel". Crédit : ALP
Print Friendly
Dans son dernier essai, Devenir soi (2014), l’économiste Jacques Attali organise la rébellion contre la progressive « somalisation » du monde et propose des alternatives simples et positives pour prendre en main son destin dans une société dérégulée. En guerre ouverte contre le « vieux capitalisme », le partisan de l’économie positive soutient dans ses chroniques l’établissement d’un tribunal international permettant de poursuivre les auteurs de crimes financiers nuisant à l’équilibre des marchés et de l’humanité.
Print Friendly