Paradigme & Prospective : « Une ligne éditoriale offensive, affirmée et assumée »


Romaric Liégeois : "Préserver une certaine idée de la civilisation contre l'hégémonie de l'oligarchie financière et du capitalisme mondialisé". Crédit : Frédéric Trobrillant
Print Friendly

« Se préparer aujourd’hui à demain ! » Tel est le slogan de Paradigme & Prospective, le nouveau bimestriel alternatif et progressiste d’information, de prospective et de réflexion sociologique qui, dans les kiosques et en ligne, vient enrichir la presse écrite française et, plus largement, le paysage médiatique national.

 

Aujourd’hui, la presse et les journalistes, en particulier, sont face
à ce qu’il convient de qualifier de combat qui est aussi, probablement,
le plus grand défi civilisationnel que la profession ait connu jusqu’alors
et qu’il faut gagner à tout prix pour le maintien de la liberté de tous.
                                                 Romaric Liégeois, rédacteur en chef, Paradigme & Prospective

 

Un « état d’exception »1 qui suspend la démocratie

Sortir un titre de presse est, aujourd’hui, un pari et lui donner une forme imprimée, est un pari fou ! Mais éditer et diffuser cette nouvelle publication, d’opinion de surcroît, dans le contexte particulier qu’est celui du prolongement de « l’état d’urgence »2 en réponse aux derniers événements tragiques de Paris (lire notre dossier ici) tiendrait plutôt de la « folie »… raisonnée ! « État d’urgence » dont la mise en œuvre s’effectue hors de tout contrôle judiciaire qui, faut-il le rappeler, induit, de fait, une restriction drastique des libertés publiques3. Un « état d’exception » qui suspend la démocratie et que l’exécutif souhaite inscrire dans la Constitution4, jusqu’à envisager d’enfreindre les Droits de l’homme si l’on se réfère à la notification adressée par la France au Conseil de l’Europe5 mercredi 24 novembre 2015. Dérogation qui commande une dérive liberticide indigne de la patrie héritant de ces mêmes droits fondamentaux6 en des temps plus glorieux. « Il faut être clair : un monde a pris fin, il n’y aura pas de retour en arrière (…) », confiait, dernièrement, l’anthropologue Alain Bertho7, à propos de l’après 13 novembre 20158. Par une ironie du sort, le hasard du calendrier inscrit la naissance de Paradigme & Prospective – pleinement solidaire du deuil national9 – au lendemain de la commémoration des attentats perpétrés contre Charlie Hebdo10 le 7 janvier 2015. Cette coïncidence assumée prend, par la force des choses, une forte valeur symbolique et traduit, du même coup, un beau pied de nez au fondamentalisme et à l’obscurantisme11, actant le fait que la République démocratique, la tolérance, les libertés, la culture, la pensée, la conscience… seront toujours plus fortes face à la haine, la terreur et la barbarie.                 

 

Dénoncer, s’opposer et réveiller les consciences

Fort de sa formule unique plurimédia, tant sur le plan de la charte graphique que de son identité visuelle, avec sa ligne éditoriale commune à celle du pôle édition du titre12, volontairement offensive, affirmée et assumée, Paradigme & Prospective, revue de débats, libre et indépendante, dénonce, s’oppose et réveille les consciences. Aujourd’hui, informer ne suffit plus. Parti de ce désolant constat et de sa terrifiante réalité, il convient de « dénoncer » : les fourberies électorales ; les trahisons des élus et des états envers les peuples ; les illustres manipulations usurpatrices ; les exactions de la finance  ; la complicité de la sphère politique avec les entreprises transnationales (Tafta, Tisa, Ceta…) en vue de soustraire la souveraineté des citoyens du monde à leur seul profit ; le hold-up sur la démocratie locale à l’image de la réforme territoriale et son redécoupage des régions ; l’affaiblissement, sans précédent, de l’héritage social ; la destruction de la planète13 au rappel de l’échec climatique de la COP2114 ; les crises sanitaires et sociales à répétition ; les grandes arnaques : pratiques commerciales abusives, dolosives et litigieuses ; la marchandisation de la dignité humaine, désormais plus que jamais menacée, s’attachant à s’indigner pour préserver les libertés, mises à mal, notamment par les géants du web, bientôt « verrouillées » au motif de terrorisme et, enfin, s’élever avec force, spécifiquement en France, contre la « viscosité sociologique » à l’heure des grands bouleversements que connaît notre siècle.

 

« Une ligne éditoriale, 
volontairement offensive, 
affirmée et assumée » 

 

Points qui sont loin d’être limitatifs ! « Dénoncer », mais tout en veillant à « démontrer » pour ne pas tomber sous le coup de la « diffamation ». Pratique juridictionnelle si facile en ces temps où il convient de mener, assurément, le plus lourd combat pour préserver une certaine idée de la civilisation contre l’hégémonie de l’oligarchie financière et du capitalisme mondialisé avec des conséquences désastreuses face à laquelle il faut lutter avec détermination et la plus grande fermeté.

 

Prendre le contre-pied de la « presse pilule »

Paradigme & Prospective a fait le choix assumé de prendre le contre-pied de ce qui se fait aujourd’hui dans la « presse pilule », toutes formes confondues, hormis, peut-être, chez nos confrères de la presse alternative, d’opinion et certains titres spécialisés, sans omettre une poignée de pure players qui jouent, également, leur rôle essentiel de contre-pouvoirs, pierres angulaires de la démocratie, associés à celui des lanceurs d’alertes, désormais en danger.

 

« Aujourd’hui, informer ne suffit plus. 
Il convient de dénoncer » 

 

Loin des impératifs de rentabilité et de productivité qui animent, aujourd’hui, les principaux organes de presse, l’ambition de Paradigme & Prospective est de revenir aux fondamentaux du journalisme, favorisant l’investigation, les grands sujets sociétaux ou les articles de fond dont les  thèmes ont un impact direct sur le quotidien de tout un chacun, à l’image des « Enquêtes qui dérangent » ou des « Entretiens interdits ». En somme, le mag qui suscite la réflexion, quitte à parler, à l’heure de la mondialisation, de décroissance, de nationalisation des secteurs monopolistiques, de réhabilitation de la dette publique, de la défense des droits sociaux et, plus largement, de la restauration des pouvoirs du peuple souverain. Simple question d’humanité, de bon sens et de constitutionnalité !

 

Éditer, informer, c’est bien ; s’engager, c’est mieux !

Éditer, informer, c’est bien ; s’engager, c’est mieux ! Paradigme & Prospective veut délivrer des informations inédites, alternatives, controversées voire habituellement proscrites. Rapporter des nouvelles difficiles à obtenir sur de nombreux  points stratégiques et/ou confidentiels selon les enquêtes, conduisant souvent à prendre le contre-pied des idées reçues et avoir, ainsi, une autre lecture de l’actualité enfin décryptée et non « formatée ». Renouer avec une information plurielle, de vrais débats contradictoires, loin des conflits d’intérêts et autres magouilles devenues répulsives aux lecteurs. Rien n’est pire, en effet, qu’un pays où les citoyens ne croient plus à ce qu’on leur dit ou à ce qui est écrit dans le journal. Quand les gens arrivent à douter du moindre fait-divers, lorsqu’ils n’ont plus confiance dans ce qu’ils lisent, on assiste à l’agonie de la démocratie et la fin de la cohésion sociale. Paradigme & Prospective aspire à aller à l’encontre de ce triste bilan.

 

Munis des armes démocratiques : 
« Retournez les fusils ! »

 

« Retournez les fusils ! Choisir son camp »

Aujourd’hui, la presse et les journalistes en particulier, sont face à ce qu’il convient de qualifier de  combat qui est aussi, probablement, le plus grand défi civilisationnel que la profession ait connu jusqu’alors et qu’il faut gagner, à tout prix, pour le maintien de la liberté de tous, veillant à écarter les extrémismes de tous poils qui ne cessent d’attiser les peurs et les haines. à l’exemple de l’indécent autant qu’innommable résultat du premier tour des élections territoriales françaises 2015 ! Il convient, enfin, de distinguer, à toutes fins utiles, qu’une revue « progressiste » n’a rien de commun avec un magazine « réac’ », « radical », « extrémiste » ou « populiste » préférant, de loin et, à choisir, être qualifié de « populaire » ! Non, au cas où un doute persisterait à ce propos, Paradigme & Prospective est bien une revue alternative et progressiste ! Indignez-vous15 écrivait le diplomate Stéphane Hessel, témoin privilégié de la rédaction du premier volet de la Charte des droits de l’homme (1948). Cet opuscule défend l’idée selon laquelle l’indignation est le ferment de « l’esprit de résistance ». En l’espèce, la relève est assurée Monsieur Hessel ! Chers internautes, l’heure est venue de « l’insurrection pacifique »16 et de la désobéissance civile et sociale. Munis des armes démocratiques : « Retournez les fusils ! » Il est grand temps de « choisir son camp » dans l’esprit du dernier ouvrage du sociologue genevois Jean Ziegler, vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations unies.

 

Oxfam 2016 : une économie 
au service des 1 %

 

Plus de la moitié des richesses du monde détenue par 1% de la population en 2016

Ne sous-estimons pas les initiatives heureuses et les formidables espoirs qui surgissent du réveil de la société civile, en Europe comme aux quatre coins du globe, qui traduisent une ambition émancipatrice pour dire stop à l’asservissement économique et politique. Ceci afin de vivre libres, sous aucun diktat, et de s’affranchir du néolibéralisme mondialisé, forts de valeurs communes : égalité, fraternité, solidarité, tolérance, emploi pour tous… qui trouvent, en ces temps critiques, non seulement un écho dépassant, largement, les frontières de l’Hexagone, mais une occasion unique, pour les peuples du monde, de s’installer dans l’unité contre la dictature du « rentable ». Néototalitarisme mené par des politiques iniques et liberticides qui conduisent, selon une étude de l’Oxfam17, à un scandaleux constat : plus de la moitié des richesses du monde sera détenue par 1% de la population en 201618. Encore plus saisissant, 80 personnes possèdent autant de richesses que les 3,5 milliards d’êtres humains les plus pauvres. Une ignominie ! Un crime « économique » contre l’humanité ! Réinventons un monde de paix, notamment sociale, plus juste, dénonçons les inégalités grandissantes, loin de la société ploutocratique de surconsommation et hautement matérialiste qui impose, aujourd’hui, sa tyrannie.

 

Libertés, démocratie et République en péril

Au-delà du rubricage récurrent qui ne renie rien de l’engagement de Paradigme & Prospective, pas moins de quatre rubriques phares, uniques par leur nature, font leur apparition dans la revue. « Phoebé fait son théâtre » offre de traiter l’actualité au moyen de la culture théâtrale écrite en tant que genre littéraire particulier avec la visée de replacer les tréteaux au cœur de la démocratie en sa qualité de lieu d’expression à part entière. Une opportunité d’interroger, de questionner, de dénoncer… Avec « Le divan de Phoebé », l’actualité est passée au crible du contre-jour psychanalytique, s’aventurant ainsi dans les contes et décomptes de l’inconscient du monde. Dans « Les recalés » (chronique), une exclusivité web, l’actualité est croquée à vif sous le trait décapant de la caricature de presse. « Les hérétiques » (Science) revisitent les oubliettes et les cachots de l’Histoire où des personnalités ont été volontairement rejetées, sciemment effacées.

 

« De formidables espoirs surgissent 
du réveil de la société civile » 

 

Au sommaire, notamment, un dossier majeur : « Économie de marché : crime contre l’humanité ? » avec, en éclairage, le témoignage de Dominique Michel, président du Syndicat de lutte contre les banques (SLCB), qui dénonce les pratiques de « titrisation des créances bancaires : un nouveau “Code noir” » et Gérard Faure-Kapper, président de l’Association pour la légalité des opérations et mouvements bancaires (Aplomb), qui révèle que « toutes les banques françaises pratiquent l’usure ». Dès le second numéro à paraître le 8 mars prochain, retrouvez notre dossier « Big Brother, le règne de l’automatisation »19 qui reviendra sur les abus et dangers de l’automatisation : libertés, démocratie et République en péril ! Découvrez, enfin, le premier volet de la saga « Ces scientifiques persécutés » consacrés à ceux qui ont contribué au rayonnement de la France dans le monde avec, en exclusivité, un retour sur ce qui fut l’affaire d’état « Beljanski ». Dès lors, aujourd’hui, si vous souhaitez être informés, lisez la presse alternative, la presse d’opinion, en somme, la presse progressiste ! Jugez plutôt ! Excellente lecture.    

 

Romaric Liégeois
Rédacteur en chef 

 

  1. Le prolongement de « l’état d’urgence » fait de la France un « état d’exception » ;
  2. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000031500831&fastPos=1&fastReqId=1915949456&categorieLien=id&oldAction=rechTexte ;
  3. Se référer à notre article ici et  qui traite, notamment, de « l’état d’urgence » : quelles conséquences pour les Français ? Mais aussi : http://www.assemblée-nationale.fr/14/amendements/3225/CION_LOIS/CL41.asp ;
  4. François Hollande veut constitutionnaliser « l’état d’urgence » et, par conséquent, modifier la loi fondamentale ;
  5. http://www.coe.int/fr/web/conventions/full-list/-/conventions/treaty/005/declarations ;
  6. http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-du-4-octobre-1958/declaration-des-droits-de-l-homme-et-du-citoyen-de-1789.5076.html ;
  7. Professeur d’anthropologie à l’université Paris VIII, Alain Bertho prépare un livre sur Les enfants du chaos à paraître aux éditions La Découverte en janvier 2016 ;
  8. Revendiqués par l’organisation terroriste État islamique (EI), les attentats du 13 novembre 2015 en France sont une série de fusillades et d’attaques suicides meurtrières perpétrées dans la soirée en Ile-de-France ayant fait 130 morts (bilan non définitif au 20 novembre) et 351 blessés ;
  9. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000031474503 ;
  10. Hebdomadaire national satirique, politique et social ;
  11. Opposition à la diffusion de l’instruction, de la culture, au progrès des sciences, à la raison, en particulier en direction du peuple, caractéristique des totalitarismes ;
  12. Les Éditions du Contre-pied, pôle édition de Paradigme & Prospective.
  13. https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2015-12-02/les-10-les-plus-riches-de-la-planete-generent-50-des ;
  14. La COP21 fut un énorme succès diplomatique mais un échec sur le plan climatique ;
  15. Indignez-vous par Stéphane Hessel, Indigène éditions, collection « Ceux qui marchent contre le vent », entre 3 et 4 €, ISBN 978-2-911939-76-1 ;
  16. Expression, à l’origine, de Stéphane Hessel ;
  17. Organisation non gouvernementale qui lutte contre la pauvreté et les injustices : https://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/file_attachments/ib-wealth-having-all-wanting-more-190115-fr.pdf mais aussi : https://www.oxfam.org/fr/rapports/il-est-temps-de-mettre-fin-aux-inegalites-extremes ;
  18. Rapport de ce 18 janvier : https://www.oxfamfrance.org/rapports/justice-fiscale/economie-au-service-des-1
  19. Le tout-automatique, Big Brother du quotidien, par Romaric Liégeois et Edwige Roy, Les éditions du Contre-pied, collection « Les enquêtes qui dérangent », 40 pages, 6 €, ISBN 979-10-93257-00-6.
Print Friendly